Google Chrome et ses clones tiennent le haut du pavé. Du coup, Google du haut de sa dominance, force des règles qui vont lui permettre d’imposer ses publicités.

Google Manifest V3

La prédominance de Google

Aujourd’hui, Google Chrome est le navigateur le plus utilisé au monde, et de loin. Il n’est pas le seul, mais la majorité des autres navigateurs sont basés sur Chromium. Chromium est open-source, certes, mais majoritairement développé par Google.

Pour trouver des navigateurs basés sur autre chose que Chromium, il faut se tourner vers Safari si vous êtes un aficionado de la marque à la pomme, ou vers Firefox, qui reste le seul véritable dernier challenger… en perte de vitesse.

Et sur mobile, la différence est encore plus flagrante.

Google domine donc le marché du web… et profite de la situation. Oui, n’allez pas imaginer que Google vous offre son navigateur gratuitement. Ce n’est pas une entreprise philanthropique, c’est un organisme publicitaire. Chrome et ses clones sont donc un moyen de diffuser de la publicité, finalement.

Les ad-blockers

Avouez-le, la publicité, c’est souvent pénible et invasif. Souvent, on fait appel à des outils qui annulent ou limitent l’invasion : les ad-blockers. Le plus connu et le plus efficace est sans doute uBlock Origin, qui supprime quasiment toutes les publicités sur votre navigateur. L’extension est tellement efficace qu’elle arrive même à supprimer les publicités sur Youtube. Mais avez-vous remarqué que cela fonctionne nettement mieux si vous utilisez Firefox ?

Comment ça marche ?

En gros, une page web, c’est du code. Le but de l’ad-blocker, c’est de repérer quel est le code de la publicité, et de le neutraliser. Mais cette connivence n’est évidemment possible que si le navigateur le permet.

C’est la qu’interviennent les règles appelées en anglais Manifest, v2 ou v3 en ce qui nous concerne. Pour simplifier à l’extrême, la version 3 du Manifest en question va restreindre énormément l’efficacité des extensions en temps réels, donner plus de contrôle au navigateur, et nettement moins à l’extension… donc à l’utilisateur.

Pour simplifier encore, là où le Manifest v2 permettait à l’extension de choisir si un bloc de contenu – de la publicité par exemple – pouvait être affiché ou non, la version 3 laissera ce choix principalement au navigateur. La version 3 est une avancée technologique proposée par Google. Qui sera donc appliqué sur Chrome, et donc sur tous les navigateurs basés sur Chromium, à terme.

Encore une fois, seul un petit navigateur résiste encore et toujours à l’envahissement de votre vie privée : Firefox.

Si vous voulez en apprendre plus, je vous invite à regarder cette vidéo fort instructive :

News de dernière minute

Il semblerait que Google ait décidé de laisser vivre le Manifest v2 jusqu’en 2024. Il reste donc encore un peu de temps pour profiter de vos sites web sans pub sur Chrome et Chromium. Néanmoins, je ne saurais trop vous suggérer de considérer Firefox comme navigateur par défaut, pour les raisons que l’on connaît.

Au final, voilà ce que ça donnera :

  • Brave, Vivaldi ou Opera utilisent leurs propres ad-blockers, qui devraient donc continuer à fonctionner.
  • Mozilla Firefox pourra supporter Manifest v2 et v3. Les logiciels antipub fonctionneront.
  • Google Chrome et les autres navigateurs basés sur Chromium, comme Microsoft Edge, passeront à Manifest v3 entre juin 2023 et début 2024 en fonction de la version du logiciel. Les pubs referont donc leur apparition dans cette période.


2 commentaires

Gerald · 30/10/2022 à 20:40

Hello Manu, merci pour l’info et pour la vidéo. Perso, j’ai jamais été un grand fan de Chrome, toujours préféré Firefox. Mais pour le coup, c’est une dernière raison qui me permet d’achever ce navigateur

    Emmanuel Devillers · 30/10/2022 à 20:49

    Je suis assez d’accord. Chrome est un bon navigateur, techniquement. Mais plus le temps passe, et plus il sert les intérêts de Google, et moins ceux de ses utilisateurs.
    Concernant la vidéo, elle n’est pas de moi. Mais je vous invite à vous abonner la chaîne de Nick, c’est très intéressant.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.