Vous avez un site web. Vous avez un sujet. Vous voulez en parler. Comment rédiger un article pour qu’il soit à la fois pertinent et écrit de manière à toucher le public concerné le plus vaste possible ?

Rédiger un article pour le web
Comment rédiger un article pour le web

La façon d’écrire dépend de plusieurs facteurs, et l’un d’eux, non des moindres, est le media que vous utilisez. On se concentrera ici sur l’écriture d’un article pour un site Internet.

Écrivez pour votre lectorat

Le référencement et ses astuces, c’est important. Et on va en parler. Mais avant toute chose, votre sujet doit être intéressant. Et il doit correspondre à votre lectorat. Un site de médecine ne parlera a priori pas de cuisine (quoi que), un blog de mécanique auto ne s’embarrassera pas de permaculture.

Vous écrivez pour des lecteurs humains avant tout, quoi qu’en disent les conseils comme on peut en trouver partout sur Internet (et ici aussi, en fait…). Maîtrisez votre sujet, passionnez votre lectorat, tout le reste passe après.

Droit au but

C’est ce qu’on appelle la technique de l’entonnoir. Le sujet de votre article doit être compris dès le début de celui-ci. Dans le titre de l’article, évidemment. Commencez par le plus important, et ensuite, avancez en profondeur dans les idées, puis explorez les points annexes plutôt vers la fin.

Hiérarchisez vos idées afin que les plus importantes se trouvent de préférence au début de votre article.

On croule sous les informations. Votre article doit si possible attirer l’attention, et garder le lecteur jusqu’à la fin. C’est un challenge difficile, ces conseils peuvent vous y aider.

Bien écrire

Votre style compte, bien sûr. Mais par pitié, surveillez votre orthographe et votre grammaire. On n’écrit pas comme on parle, et vous le savez, si les paroles s’envolent, les écrits restent. Évitons donc que votre réputation soit basée sur une connaissance approximative de la langue.

Relisez-vous. Et faites lire vos articles à vos proches. Corrigez vos erreurs, on a cet avantage du web sur le papier…

Par ailleurs, Google s’améliore de plus en plus, et sait de mieux en mieux différencier un article original d’une vague traduction composée de copier-coller venant d’ailleurs. Soyez humain, soyez original ! Rien de pire que le contenu dupliqué, vous serez déréférencé.

Le titre

Le titre de votre article doit exprimer l’idée principale de l’article. Nous ne sommes pas dans un magazine papier ou dans un journal. Évitez les jeux de mots qu’on pourrait écrire pour accrocher le lecteur. Votre article n’est pas un jeu de piste. Voilà pourquoi : dans un magazine papier, votre lecteur a acheté le magazine. Il le possède, on peut supposer qu’il va en lire une bonne partie. Sur le web, la donne est différente.

Sur le web, votre lecteur doit d’abord tomber sur votre article. Donc son référencement est primordial. Et rien n’aide mieux le référencement qu’un article avec un titre pertinent.

Ah, faites attention à la tendance du clickbait (“Il est rentré chez lui, ce qu’il a vu va vous étonner”). certes, ça attire l’attention, mais vous ne devriez pas en avoir besoin. Votre article doit être suffisamment intéressant pour ne pas avoir besoin de ce genre de stratégie putassière.

La longueur

Ni trop long, ni pas assez. On recommande d’écrire minimum 300 mots pour un article. Si vous en avez vraiment beaucoup plus, peut-être pouvez-vous scinder en plusieurs parties ? Si vous en avez moins… peut-être votre sujet manque-t-il de profondeur ? On a le droit d’écrire des brèves. Elles auront sans doute moins d’impact, seront peut-être moins bien référencées, c’est un risque.

Trop court, on jugera que ça ne vaut pas le coup de lire. Trop long, on n’ira sans doute pas jusqu’au bout. C’est un équilibre délicat.

La longueur de l’article est une chose. Mais les phrases ne doivent pas être trop longues. On risquerait de perdre le lecteur. Essayez d’articuler votre phrasé, de découper en phrases de deux lignes grand maximum. Cela correspond environ à une centaine de caractères.

Le découpage

Votre texte doit être aéré. Cela facilite la lecture, cela permet à l’œil de se poser. La ponctuation a été inventée pour cela ! Essayez de découper votre texte en paragraphes. dans chaque paragraphe, glissez-y une idée importante. Une autre idée ? Un autre paragraphe ! Et si possible, essayez d’écrire au moins deux phrases (courtes) par paragraphe.

Ce découpage en phrase relativement courtes et en paragraphe permet de donner un rythme à la lecture. Essayez de lire votre article à haute voix, en faisant une courte pause à chaque ponctuation, et une pause un petit peu plus longue à chaque intertitre. Si vous perdez votre souffle au milieu d’une phrase, elle est probablement trop longue. Si vous perdez votre souffle tout court, aérez ! Découpez vos paragraphes !

Des intertitres

Les intertitres servent de points de repère dans un article. Ils permettent au lecteur de se repérer dans la lecture, mais ils servent aussi au lecteur pressé – ils sont nombreux – d’aller directement au point qui lui est essentiel. Vous pouvez mettre des intertitres tous les deux ou trois paragraphes, par exemple.

L’intertitre reprendra l’idée générale de ce qui va immédiatement suivre. Ils sont importants pour le référencement, mais nous allons y venir.

Si votre article est assez long et nécessite un découpage minutieux, vous pouvez utiliser plusieurs niveaux d’intertitre. Dans le langage HTML, il en existe 6 niveaux.

Le niveau H1 doit être réservé pour le titre de votre article. Il ne doit y avoir qu’un seul titre de niveau H1 dans votre page. Le niveau H2 est pour les intertitres principaux. Les autres niveaux, de H3 à H6, subdivisent vos paragraphes. Autant que possible, gardez une cohérence logique. Un H3 sert à expliquer un point important d’un H2, il est donc moins important que le H2.

Style et typographie

Vous pouvez utiliser le gras et l’italique. Sans en abuser. Le gras sert à souligner un point particulièrement important. L’italique sert pour les citations courtes, les titres de référence, etc.

Le gras et l’italique sont prises en compte par les moteurs de recherche. Ces styles sont donc importants pour le référencement.

Styles et typographie ont leur rôle dans le référencement
Styles et typographie ont leur rôle dans le référencement

Illustrations

Rien n’attire plus l’œil que l’image. Illustrez vos articles. La plus percutante et… illustrative doit être mise en avant. Elle servira d’accroche et sera référencée au même titre que votre article. Elle le portera autant que son titre sur les moteurs de recherche.

Un conseil : tagguez vos illustrations. Elles doivent posséder un titre, une description qui se réfère au champ sémantique de votre article. Et on doit retrouver cette description au moins dans la propriété alt de l’image, aussi appelée texte alternatif. Ce sont ces informations que les moteurs de recherche référencent.

Vous pouvez aussi vous servir des rich snippets, qui attirent aussi l’œil et feront ressortir votre article parmi ses semblables.

Le référencement

Les moteurs de recherche vont lire votre article et le décortiquer à leur manière. Ils vont regarder les mots que vous utilisez, les classer dans différents champs sémantiques. Ils vont aussi analyser l’organisation de votre page, son découpage en titres et intertitres, etc.

Titraille et style

Les mots utilisés dans le titre auront une grande importance pour le référencement. Ceux de l’URL, dans la barre d’adresse du navigateur, également. Ils vont également regarder les intertitres, le texte en gras et en italique.

Les liens

Et ils vont se pencher sur les liens. Les liens hypertextes sont le cœur de l’articulation du web. Dans votre site, modifiez quelques-un des anciens articles afin que quelques liens pointent vers le nouvel article. Et de la même façon, votre nouvel article fait sans doute référence à un écrit précédent ? Faites-en un lien.

N’en abusez pas non plus, ça n’est pas nécessaire. Mais on considère qu’un article peut facilement accueillir deux ou trois liens. Et l’un de ces liens peut tout à fait ouvrir à l’extérieur, sur un site autre que le vôtre, qui aura mieux creusé un point que vous n’avez volontairement que survolé.

Le chapeau, le résumé

Le chapeau – qu’on écrit aussi chapô – est une sorte de résumé descriptif qu’on peut trouver en début d’article, juste sous le titre. C’est une sorte d’accroche. En général, il est écrit dans une police un peu plus grosse que le reste de l’article, ou il est mis en gras. Cet élément aussi possède pas mal d’importance pour le référencement.

Mots-clé

On entend par là tous les mots qu’on pourrait taper dans un moteur de recherche et qui pourraient mener à votre article. La rédaction de votre article pour le web doit comporter des mots-clé, des mots puissants, un champ sémantique. Dans l’idéal, il faudrait retrouver les mots-clé les plus importants dans le titre principal, des mots-clé secondaires dans les intertitres, sur les liens, etc. Ou plutôt, si vous devez faire des liens dans votre article, posez-les sur des mots-clé.

Outils d’aide à la rédaction

Il existe différents outils qui pourront vous aider à rédiger votre article pour le web. Ils peuvent vous permettre d’aborder votre sujet sous un point de vue légèrement différent et en améliorer significativement la qualité. En voici quelques-uns dans le désordre :

Google Keyword planner

Cet outil, basé sur les analyses du plus puissant moteur de recherche du monde, vous permettra de trouver les mots-clé les plus pertinents pour rédiger votre article.

Synonymo

Comme son nom l’indique, il vous permettra de trouver des synonymes. Très utile lors de la relecture de l’article.

Larousse

Disposer d’un dictionnaire, c’est toujours utile. Enrichissez votre vocabulaire et celui de votre lectorat.

Yoast SEO

Là, c’est carrément la caisse à outils. Yoast SEO relit votre texte, vous explique s’il est correctement lisible et les points à améliorer, mais vous donne également des pistes pour améliorer le référencement de votre article, avec le maillage interne, externe, etc. Si vous possédez un site sous WordPress, c’est un plugin indispensable.

Pixabay

Pixabay en propose des illustrations gratuites et libres de droit, et elles sont d’excellente qualité.


Je n’ai fait ici que survoler le sujet, je vous invite à faire vos recherches de votre côté. Rédiger un article pour le web est un travail complet et ardu. J’espère que ce laïus aura pu vous y aider.


2 commentaires

Nicolas · 14/10/2020 à 17:34

Bravo, très instructif 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *