GIMP ou Photoshop ?

Tout dépend de l’usage que vous devez faire de vos documents. Les deux logiciels, bien qu’ayant des fonctionnalités similaires, ne s’adresse pas tout à fait au même public.

Photoshop

Photoshop est un outil professionnel. Il permet de produire des images tant pour le web que pour le print, et il fait très bien son travail. Tellement bien que les fichiers Photoshop PSD sont devenus un standard dans le milieu de l’édition graphique.

Par contre, il est cher. Et il ne tournera pas sous Linux.

GIMP

GIMP peut être une bonne alternative, mais il faut s’armer de patience. Il est gratuit et multi-plateformes. Et pour une outil open-source, il fourmille de fonctionnalités, qu’on peut même étendre grâce à certains plugins.

Par contre son interface et sa logique interne sont un frein certain, surtout pour les habitués de Photoshop. Il est difficile de passer de l’un à l’autre, et le multi-fenêtrage à la mode Linux est assez dur à supporter.

Cela dit, si on a du temps à consacrer à son apprentissage, il peut rendre 95% des services que rend Photoshop, à deux conditions :

  • Ne pas avoir à travailler pour le print, GIMP ne gère pas bien le mode CMJN.
  • Travailler à partir de rien, sa compatibilité avec les fichiers Photoshop n’est pas du tout assurée. Du moins, pas à 100%, dons pas sans perte de données…

Quel a été votre choix ?