ManuDevil, Conception Multimédia - Internet et multimédia à votre image, à votre mesure. Pour un site dynamique, facile à mettre à jour, contactez-moi ! ManuDevil : conception multimédia dynamique


Téléphone 0966 862 640  Mobile 0615 668 502  Facebook  
Accueil du site > Les technologies > Rich snippets

Rich snippets

vendredi 10 février 2012, par ManuDevil, Conception Multimédia

Les snippets sont les informations présentées sur la page de recherche des moteurs comme Google, Bing ou Yahoo. Les rich snippets sont des informations étendues, comme une image, une appréciation par étoiles, l’auteur de l’article... mais comment cela fonctionne-t-il ?


Quand on tape une requête dans un moteur de recherche, on voit apparaître une liste de résultats. Habituellement, chaque élément de la liste est composé du titre de la page, avec un lien vers la page, et en dessous, un descriptif. Ceci compose le snippet. Petit à petit, on a vu apparaître de nouveaux éléments. Google a montré, pour le premier éléments de la liste de recherche, les autres liens importants du site recherché. Puis on a vu parfois des petites miniatures de photos apparaître dans certains cas. Ou encore des étoiles montrant le niveau d’appréciation de la page. Ça, ce sont les rich snippets.

Qu’on se mette bien d’accord : les moteurs de recherche ne favorisent pas plus ni moins les sites qui disposent de rich snippets. Ça ne change rien pour le référencement. Par contre, visuellement, dans une longue liste de texte, voir des images ou une disposition un peu différente sort la page du lot... et donc améliore sa chance d’être visitée.

Derrière les rich snippets ?

À l’heure où cet article est écrit, rien n’est encore définitivement finalisé. Et nul doute que cela va encore bien évoluer. Mais la volonté sous-jacente est de pouvoir classer et nomenclaturer le web. En effet, les sites arborant ces rich snippets sont les sites qui disposent de métadonnées correctement formulées. Ces métadonnées peuvent être du microformat, du microdata, ou du RDFa. Les moteurs de recherche majeurs que sont Google, Bing et Yahoo préconisent l’utilisation des métadonnées au format Schema.org.

Les métadonnées

Les métadonnées sont des informations complémentaires à la page web, qui ne se voient pas directement. Elles ne sont visibles que dans le code source de la page. techniquement, ce sont souvent simplement des propriétés qu’on rajoute à des balises HTML existante. Par exemple, ajouter une propriété à la balise H1 qui précise qu’il s’agit du titre de la page. Mais aussi une autre à une balise IMG qui spécifie qu’on veut que ce soit cette image qui serve de miniature. Puis une autre propriété qui explique que ce paragraphe concerne l’auteur de la page...

Les informations concernées par les métadonnées sont très riches et très variées. On peut ainsi donner des informations textuelles sur des éléments qui n’en comportent habituellement pas, par exemple les vidéos et les images. On peut alors spécifier leur titre, descriptif, résumé, auteur... des informations enfin exploitables par les moteurs de recherche.

On peut aussi classifier les éléments. Votre page est-elle un article de journal ? Une recette de cuisine ? Un produit commercial ? Un descriptif d’entreprise ? Une critique littéraire ? Là aussi, les possibilités sont infinies. Et en fonction de ces informations, les moteurs de recherche présenteront différemment les snippets. Pour une recette, on peut voir la vignette, photo miniature du plat, la liste des ingrédients, le temps de cuisson... Pour un article de journal, on peut voir le résumé, la date de publication, les informations d’auteurs... Pour une critique, on verra les étoiles d’appréciation...

Les moteurs n’ont pas encore clairement défini comment ils utiliseront et présenteront toutes ces informations complémentaires. Certains modèles - comme pour les recettes de cuisine - commencent à voir la jour. Avec le temps, on en verra de plus en plus, et ils seront plus clairement définis et finalisés.

Comment faire pour mon site ?

La question est double : comment classifier chacune de vos pages, et comment faire rentrer ces informations sur les pages en question. Pour la classification, la question première à se poser est : de quoi parle ma page ? Allez voir sur Schema.org, et tentez de voir à quoi cela correspond le mieux. Puis voyez quelles sont les informations-type qu’il faudra faire ressortir sous forme de métadonnées.

JPEG - 83.9 ko
Les rich snippets pour une recette de cuisine

Par exemple, si vous listez des recettes de cuisine, il faudra faire ressortir :

  • Le nom de votre recette.
  • L’image qui servira de vignette.
  • Le temps de cuisson.
  • Les ingrédients.
  • La difficulté relative de la recette.
  • ...

Pour les métadonnées dans le code de la page, cela dépend de votre site. Si toutes vos pages sont statiques, il faudra les éditer une à une, et remplir, classer, trier, le tout manuellement. Si votre site est dynamique et utilise un CMS, la majorité de ces opérations peut être faite automatiquement ou semi-automatiquement.

Par exemple, il existe, pour Spip, des plugins qui permettent d’utiliser les métadonnées pour du contenu photo ou vidéo. Quant au reste, on peut utiliser des mots-clé ou tout autre astuce de développement. Ça n’a pas encore été mis en place de façon automatique à l’heure où sont écrites ces lignes, mais cela va sans doute évoluer assez rapidement. Pour le moment, il vous faudra demander ces améliorations au développeur qui s’occupe de votre site Internet.

Les outils

Google regorge d’informations sur les rich snippets. Mais comme tout n’a pas encore été définitivement fixé, la plupart sont incomplètes ou contradictoires. La première étape consiste certainement à prévenir Google que vous êtes intéressé par les rich snippets et que votre site va certainement s’y mettre bientôt. Pour cela, remplissez le formulaire suivant :

  • http://support.google.com/webmaster... Il n’y a aucune assurance, mais juste des chances que Google prenne votre site en compte plus rapidement que les autres. Plus rapidement... comptez quand même quelques mois car, apparemment, les premières validations se font manuellement, chez Google.

Ensuite, il vous faut tester votre code, voir si les rich snippets, potentiellement, s’afficheront correctement. Vous pouvez tester ici :

  • http://www.google.com/webmasters/to... Là encore, le résultat est à prendre avec des pincettes, car tout n’est pas finalisé dans les choix de Google non plus... mais cet outil peut aider.

Les informations d’auteur

Cette petite manipulation ne coûte rien, elle n’est pas très compliquée à mettre en place, et nécessite peu de connaissances. Il faut juste pouvoir éditer le code de vos pages, ou pouvoir au moins ajouter un lien, et posséder un compte Google+, le réseau social de Google. Cela rendra possible l’apparition d’un rich snippet : les informations d’auteur. À côté du descriptif, on verra votre photo, tirée de votre profil Google+, et un lien vers le profil en question [1].

Tout d’abord, sur chacune des pages que vous avez écrites, il faut un lien vers votre profil Google+. Le lien doit être fait sur votre nom, ou sur le petit logo G+. C’est le premier point.

Le second point : il faut qu’on trouve un lien vers chacun de vos articles sur votre profil Google+. Pas à n’importe quel endroit : bouton Profil / Modifier mon profil... il y a un bloc qui apparait parfois sous l’intitulé Également auteur de... C’est à cet endroit que doivent être listées vos publications.

Compléments d’information

Les rich snippets et leur gestion vont certainement beaucoup évoluer avec le temps. Du coup, cet article va sans doute manquer de pertinence avec le temps. Je vous en prie, si vous voyez des modifications à apporter ou des précisions, des améliorations... faites-le moi savoir !

Notes

[1]Enfin, ça se fera quand Google aura accepté que votre site possède des rich snippets, ce qui peut prendre quelques mois...

Popularité : 3 % - 1 visites par jour.


Haut de page
Qui suis-je ? | L'expérience du multimédia | Les technologies | Les services | Des utilitaires pour l'ordinateur | Contact
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP |