ManuDevil, Conception Multimédia - Internet et multimédia à votre image, à votre mesure. Pour un site dynamique, facile à mettre à jour, contactez-moi ! ManuDevil : conception multimédia dynamique


Téléphone 0966 862 640  Mobile 0615 668 502  Facebook  
Accueil du site > Les technologies > Dynamique ou statique ?

Dynamique ou statique ?

jeudi 24 juin 2010, par ManuDevil, Conception Multimédia

Pour un utilisateur, un internaute, qu’un site soit statique ou dynamique, cela devrait être transparent. Il ne devrait pas avoir à se poser la question. Par contre, le créateur d’un site le doit, car ce choix va influer sur toute sa stratégie Internet.


L’internaute ne voit que le résultat de ce qui est calculé sur le serveur. C’est le serveur, là où est hébergé le site web, qui calcule et envoie un fichier au format HTML, interprété alors par le navigateur. À ce niveau, qu’un site soit statique ou dynamique, ça ne change rien. Le navigateur de l’internaute saura interpréter le fichier envoyé par le serveur.

Site statique

Dans le cas d’un site entièrement statique, le fichier partant du serveur et arrivant chez l’internaute est le même. Chaque page du site est un fichier à part, au format HTML. Sur un site purement statique, le serveur ne fait aucun calcul : il envoie simplement à l’internaute la page HTML demandée telle qu’elle est hébergée.

Site dynamique

Là, on distingue ce qui est envoyé à l’internaute de ce qui est hébergé sur le serveur. Pour commencer, il faut que le serveur dispose d’un langage d’interprétation des scripts. Les langages les plus connus et les plus utilisés dans ce domaine sont ASP [1] et PHP [2], le premier étant payant, l’autre gratuit et open source. Les fichiers posés sur le serveur ne vont pas simplement être consultés et envoyés. Lors de l’appel d’une page, le serveur va interpréter le script de la page, effectuer des calculs, lancer les lignes de programmation du script, et composer du code HTML qu’il va alors renvoyer à l’internaute.

Ensuite, il faut que le serveur dispose d’un système de base de données. Couplé à un langage de script, le système révèle alors toute sa puissance. En effet, on peut alors clairement dissocier le contenant du contenu. Par exemple, on travaille un modèle de page, et ce modèle, composé avec le lange de script PHP ou ASP, servira pour toutes les pages du site, dont le contenu sera dans la base de données. Du coup, on peut faire des mises à jour extrêmement rapidement : il suffit de corriger le modèle de page pour que la correction s’applique à tout le site.

Avantages et inconvénients du statique

Le premier avantage est que l’on peut personnaliser autant qu’on le désire chaque page de son site. En effet, chaque page étant totalement indépendante des suivantes, on peut faire de chacune exactement ce que l’on veut. Le plus compliqué, en vérité, est alors de garder une certaine uniformité graphique sur tout le site.

Second avantage : la rapidité. Le serveur n’a aucun calcul à effectuer, il renvoie juste la page demandée. Pas de connexion à une base de données non plus, c’est autant de temps de gagné. Depuis le début 2010, Google a fait de la rapidité d’accès un de ses fers de lance, on peut gagner quelques picosecondes grâce à cela.

Les inconvénients ? Voyons plutôt les avantages des sites dynamiques, vous comprendrez très vite...

Avantages et inconvénients du dynamique

Au niveau développement, un site dynamique demande bien plus de compétences. En effet, il faut connaître le lange HTML, comme pour les sites statiques, mais il faut aussi connaître - ou au moins comprendre - les langages de script et les systèmes de gestion de bases de données. Un développeur ou un webmaster connaissent cela, normalement.

Au niveau de la rapidité, on perd un peu par rapport au statique. Le serveur doit travailler bien plus, c’est un fait. Cela dit, les serveurs actuels sont réellement très puissants, et le temps gagné ou perdu se compte en microsecondes. Du moins, cela dépend quand même de la qualité de développement. Il faut en effet minimiser les requêtes, optimiser ses scripts pour obtenir le même résultat en diminuant le nombre de calculs.

Facilité d’utilisation

On l’a vu, un site dynamique permet de séparer le contenant du contenu. Si on utilise un système de gestion de contenu, par exemple, on a un back-office sécurisé qui permet de gérer complètement les pages du site sans avoir à composer une seule ligne de code. C’est l’avantage énorme des CMS [3], qui sont forcément des sites dynamiques : sans aucune connaissance particulière, on peut créer un site complet.

Des exemples ? Ce site, ManuDevil.com, est dynamique. Wikipedia l’est aussi. Vous n’imaginez tout de même pas que les rédacteurs de ces pages connaissent tous les différents langages nécessaires à la composition d’une page HTML... Ils utilisent tous le back-office.

Facilité de mise à jour

Comme tout est bien séparé, segmenté et classé, les mises à jour sont très facile à faire. Si c’est une mise à jour purement technique, modifier quelques scripts sur le serveur permet de corriger tout le site très rapidement, quel que soit le nombre de pages du site.

Au niveau du contenu aussi, les mises à jour sont aussi faciles que rapides. Mettons que vous créiez une nouvelle page. Sur un site statique, il va falloir mettre à jour le menu de navigation, présent sur toutes les pages... donc il vous faudra modifier toutes les pages de votre site ! Ne parlons pas du plan du site, de la page d’accueil... à modifier spécifiquement aussi.

Si le site est dynamique, il va falloir créer la nouvelle page et... c’est tout. Le menu de navigation, le plan du site... tout se met à jour tout seul. C’est un gain de temps inestimable, surtout si le site commence à être conséquent. De plus, aucun risque de laisser une page orpheline, ce qui arrive assez facilement avec un site statique...

La cohérence

Garder la cohérence graphique et éditoriale d’un site dynamique est quasiment automatique. En effet, on utilise des modèles de pages, qui sont chargés pour plusieurs page du site. Ces modèles assurent nécessairement la cohérence graphique du site. Mais pas seulement : ils assurent aussi la cohérence de la navigation du site, en évitant les liens brisés, par exemple, et en n’oubliant normalement aucune page.

Le réseau de liens

Un site dynamique met à jour tout seul sa navigation. De plus, il est très facile de faire des liens entre les pages, de regrouper différentes pages suivant une structure particulière, comme le font les nuages de tags des blogs. On peut alors disposer d’un système de navigation classique, mais aussi d’une navigation transversale personnalisée.

Cela fait autant de liens supplémentaires... et les moteurs de recherche adorent les liens.

Les avantages techniques

Comme le contenu réel du site est dans une base de données, indépendamment du langage d’affichage, on peut utiliser ce contenu pour l’afficher sur d’autres supports qu’un site web. L’exemple le plus flagrant est le flux RSS. Un site dynamique compose son flux RSS sans que vous ayez à intervenir dessus. Ce flux est nécessairement à jour. Et il permet alors d’afficher les informations de votre site sur tous les agrégateurs de flux. De la même façon, vous désirez une version Wap de vvotre site ? Il suffit de faire un modèle adapté, et tout votre site pourra aussi fonctionner en Wap.

Un moteur de recherche ? Sur un site statique, c’est tout simplement impossible. En effet, seul les systèmes de gestion de bases de données savent effectuer des recherches. Il vous faut donc un site dynamique... à moins que vous n’acceptiez de payer un service extérieur, comme celui de Google, par exemple. Mais sincèrement, pourquoi payer alors qu’on peut avoir gratuitement un service plus performant ?

Les avantages techniques de ce genre sont encore nombreux, mais ils deviennent alors très spécifiques et très pointus techniquement, un peu délicat à expliquer dans cet article. Nous pourrions parler de la réécriture d’URLs, du Web 2.0, de l’interactivité avec l’internaute... Le dynamisme offre en effet des services qui sont inaccessibles aux sites statiques.

Mais alors pourquoi un site statique ?

Honnêtement, l’intérêt est à mon avis très faible. Cela peut éventuellement être un choix intéressant si vous ne désirez qu’un site vitrine, avec peu de contenu, très peu de mises à jour. Si vous ne désirez qu’une simple présence sur Internet, sans vous servir de l’outil web et de tous les avantages qu’il peut procurer, un site statique peut vous suffire. Mais dans tous les autres cas...

Bien entendu, je reste à votre disposition pour que nous en discutions de vive voix. Chaque site est unique, autant que chaque individu ou entreprise.

Notes

[1]Active Server Page, le langage des serveurs Windows.

[2]Hypertext PreProcessor, le langage des serveur Linux.

[3]Content Management System, système de gestion de contenu.

Popularité : 100 % - 15 visites par jour.


Haut de page
Qui suis-je ? | L'expérience du multimédia | Les technologies | Les services | Des utilitaires pour l'ordinateur | Contact
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP |